Les pré-requis pour passer à la téléconsultation

La téléconsultation entre progressivement dans les usages des médecins et des patients français. Déjà adoptée par les professionnels de santé les plus connectés, la téléconsultation est plus simple à déployer dans votre pratique médicale qu'il n'y parait. Voici un petit tour d'horizon des pré-requis pour passer à cette pratique médicale à distance.

L'équipement informatique nécessaire

Pour proposer la téléconsultation à vos patients, nul besoin d'un ordinateur ultra-puissant ni d'un équipement coûteux.  À vrai dire, il suffit de disposer du matériel suivant :

  • un ordinateur, une tablette ou un mobile supportant des navigateurs internet récents (Chrome, Safari, Firefox).
  • un micro et une caméra : ces derniers peuvent être intégrés au matériel. C'est notamment le cas pour les tablettes, smartphones, et certains ordinateurs portables récents. Pour les ordinateurs de type PC fixe qui n'auraient pas de caméra ni micro intégrés, il est possible d'investir une somme modique dans une caméra externe (on trouve des webcam qui suffiront à l'usage à partir d'une vingtaine d'euros) et un kit écouteurs-micro de type kit piéton avec une prise jack. Sur la plupart des ordinateurs portables les caméras sont intégrées. 

 

Une solution de téléconsultation agréée. 

Une fois validé l'équipement informatique qui vous servira pour faire vos téléconsultations, il vous faudra choisir une solution de téléconsultation qui vous permettra de vous connecter à vos patients. En France, une dizaine d'éditeurs vous proposent des solutions seules ou intégrées à des logiciels médicaux plus complets. Il est important de choisir une véritable solution de téléconsultation sécurisée, et non pas une solution alternative type WhatsApp ou Skype. En effet la vocation première de ces solutions n'étant  pas la Santé, elles ne sont pas agrées et les données de Santé des patients n'y sont pas protégées.

Les tarifs varient d'un éditeur à l'autre, certains proposant une facturation à la téléconsultation, d'autres proposant des forfaits qui varient de 40 à 80 euros.
Les tarifs de la solution de téléconsultation Hellocare Pro sont justes et adaptés aux différentes pratiques. avec des téléconsultations illimitées et sans engagement. Vous bénéficiez également d'une période d'essai gratuite et d'un accompagnement personnalisé afin de vous lancer en toute confiance !

 

Découvrez La Solution de Télémédecine Hellocare

 

Les pré-requis pour les patients

L'équipement informatique

Vos patients devront eux aussi avoir accès à un terminal équipé d'une caméra et d'un micro. Ils pourront opter librement pour des terminaux mobiles (smartphones et tablettes) ou leur ordinateur personnel. Aucun frais d'utilisation d'un logiciel ne leur sera demandé, il leur suffit de s'identifier sur le service de consultation en ligne que vous aurez choisi et de se connecter à l'heure du rendez-vous que vous avez fixé pour la téléconsultation.

Le remboursement par la sécurité sociale

Lors de la téléconsultation, une feuille de soins peut-être établie. Pour être éligibles à la prise en charge par la sécurité sociale, la téléconsultation doit respecter les critères négociés entre les syndicats et l'Assurance Maladie. Vous les retrouverez dans notre article dédié au remboursement de la téléconsultation.

 

découvrir solution de téléconsultation

Anticiper les éventuels problèmes

Chez Hellocare, nous avons effectué la mise en relation de plus de 20 000 patients avec des médecins, en vidéo. Les taux d'échecs sont relativement faibles et sont le plus souvent liés à un des problèmes suivants :

  • Mauvais équipement informatique : le micro ou la caméra ne sont pas connectés, le navigateur web ne supporte pas les fluxs vidéos...
  • Connexion internet instable ou faible débit internet : la vidéo demande un débit internet suffisant, sinon la connexion ne peut pas être établie ou maintenue correctement. Par exemple, pour faire une  téléconsultation vidéo avec un smartphone il faut avoir de la 4G.
  • Le patient ou le médecin ne se connecte pas à l'heure dite : tout comme au cabinet médical il arrive que l'on soit en retard ou qu'un des deux oublie le rendez-vous.... 
  • Le problème de l'accessibilité pour les patients handicapés : la plupart des solutions ne sont pas encore adaptées pour les mal-entendants ou les mal-voyants. Néanmoins il est certain que les ergonomes spécialisés dans la conception des systèmes d'information vont rapidement travailler sur ce sujet avec les éditeurs désireux de participer à l'essor de l'usage de la télémédecine en France.

 

Tout vous parait plus clair et finalement simple ? Alors vous êtes prêt, passez au plan d'action à mettre en place pour passer à la téléconsultation ! Si vous avez besoin de plus d'information, n'hésitez pas à prendre RDV avec nous :

PRENDRE RDV pour une démo

 

 

Recevoir l'infographie avec les motifs d'appels

Posté par Mathilde le Rouzic le 22 janv. 2019

Sujets abordés: Teleconsultation, Mettre en place la téléconsultation

 

Intéressé par la télémédecine ?

Mise en place de la télémédecine, coûts, exemples d'usage, conseils pour démarrer ... nos experts répondent à toutes vos questions. N'hésitez plus !

CONTACTEZ MOI !

S'inscrire à la newsletter :